ITW Charente Libre de Gillou

"On ne réalise pas encore tout à fait, mais nous sommes champions du Monde".

Gilles Caballo, le Charentais de Chérac (17), manager général du Team Traqueur Louit 33, regarde ses pilotes monter sur la première marche du podium mondial de Superstock. Il est ému et ne peut retenir quelques larmes qui roulent sur ses joues.

Parmi ses pilotes qui ont réalisé l’exploit, il est un autre charentais : Julien Pilot, un Arédien tout feu tout flamme, grand animateur de la 79e édition du Bol d’Or, qui se déroulait cette année sur le circuit Paul-Ricard au Castelet.

"Notre résultat est lié à deux éléments importants. Le fait que nous ayons réalisé une saison avec de bons résultats aux 24 h du Mans et aux 8 h d’Oschersleben (Allemagne), mais aussi parce que le leader incontesté et champion du monde en titre, Gregg Black (Team Suzuki junior) a été contraint à l’abandon après 5 heures de course."

"Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ce sont les aléas de la course. Cette année, nous avions décidé que ce serait la nôtre. C’est fait", résume Gilles Caballo qui, demain, devra raser sa moustache. "Il y a comme ça des paris à la con. Mais cela n’altérera pas mon bonheur."

Christian SARDIN Charente Libre